Le deuil pendant la grossesse

Publié le par AurelieEmmaman

Le deuil pendant la grossesse

Une de mes plus grandes peurs c’est de perdre les gens que j’aime.

Peur qu’ils nous quittent, qu’ils montent au ciel, qu’ils s’en aillent., qu’ils disparaissent, qu’ils ne soient plus, qu’ils passent l’arme à gauche…Autant d’euphémismes qui montrent bien que la mort est « tabou » dans notre société. Tabou parce que susceptible de heurter la sensibilité de certains.

Je suis une personne assez sensible, qui ne montre pas tout mais qui ressent et ressasse. La mort me touche plus particulièrement maintenant que je suis monitrice d’auto-école, et je suis révoltée de voir ces jeunes qui se prennent pour Sébastien Loëb et qui se plantent au premier virage.

Je me souviendrai toujours de ce jour maussade et froid où j’ai revu pratiquement toute ma famille devant l’église, le jour ou mon frère et moi nous nous sommes serrés dans les bras, le jour ou un de mes cousins a fait un discours émouvant devant un auditoire triste.

Vous l’aurez compris, ce jour fut le jour de l’enterrement de ma grand-mère.

J’étais enceinte, un petit être grandissait en moi. Lorsque ma grand-mère a appris la nouvelle, elle était plus que ravie. Elle se faisait une joie des naissances dans la famille, elle notait tout les noms de ses petits enfants et arrières petits enfants pour ne pas oublier. A 89 ans, la mémoire fait parfois défaut. Ma grand-mère, c’était un peu comme le haut de la pyramide, celle par qui tout est venue et celle qui a passé sa vie à élever ses 7 enfants.

Porter la vie et vivre un deuil, je n’aurais jamais imaginé à quel point cela était dur à vivre, peut être plus dur que si je n’avais pas été enceinte. J’étais triste de la perdre mais surtout triste de savoir que ma grand mère ne connaitrait pas ma fille, que ma petite fille ne connaitrait jamais ma grand mère.

Quand est venu le moment de faire les faires parts, je me suis effondrée en écrivant les adresses sur les enveloppes. C’est tout bête mais cela me rappelait cette douleur.

Mon chéri était là pour moi, il ne m’a pas empêché de pleurer, c’est normal de pleurer. Il était là, c’est tout. C’est tout ce qui comptait. Je pouvais lui dire et lui redire combien j’avais mal.

Parce que même dans un moment pareil, les gens savent vous faire culpabiliser :

« Attention, ton bébé va ressentir tes émotions, ta tristesse »

« Il ne faut pas que ton bébé ressente tout ca » etc.…

J’ai pleuré, j’ai expliqué à ma fille que j’étais triste parce que ma grand mère était morte mais qu’elle n’était responsable en rien, que je l’aimais très fort mais que je devais m’occuper plus de moi et moins d’elle.

Ce temps était nécessaire pour que la douleur s’atténue.

Le deuil pendant la grossesse est une étape difficile. Je n’ai aucun conseil à donner si ce n’est de ne pas culpabiliser pour votre bébé, la peine que l’on ressent à ce moment là est normale.

ma grand-mère, mon frère et moi

ma grand-mère, mon frère et moi

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Grossesse

Commenter cet article

Célia 14/11/2016 23:13

Merci j ai perdu mon grand père se matin je dois accoucher dans 3 semaines tes mots m ont fait du bien

cerise 12/05/2016 12:25

P;s : Il est important et normal de vivre votre deuil, ne vous sentez pas coupable, il faut juste être très attentif à son enfant quand il grandit, le suivre un peu plus psychologiquement

cerise 12/05/2016 12:22

Bonjour,
Je tiens à vous donner un témoignage de l'autre côté de la barrière.Mon grand-père est décédé subitement à l'âge de 60 ans il y a exactement 28 ans...Il y a 28 ans je suis née....trois jours après son décès...Je suis donc née dans la tristesse, j'ai passé ma vie à faire des dépressions très jeune sans raisons particulière, j'ai beaucoup pleuré quand j'étais bébé.J'ai été suivie très jeune mais personne n'a jamais vraiment fait la relation.Aujourd'hui j'ai tout pour être heureuse mais j'ai constamment cette peine enfouit en moi alors que j'ai vraiment tout pour être heureuse et je suis quelqu'un de joviale.Je suis maintenant persuadée que la cause est que je suis née dans la tristesse, je vais en rentrant de mon voyage en chine essayer la méthode Tomatis qui est une thérapie qui soigne les traumas pré natals par la musique.Alors n'attendez pas que votre enfant soit en âge de s'analyser, il faut régler ce problème qui est subconscient le plus tôt possible.J’espère vous avoir aidé un peu

Vanessa 29/03/2016 00:44

Mon papa est décédé mercredi, je suis enceinte de 8sg, je n'ai même pas eu le temps de lui dire. J'ai très peur pour mon bébé qui est en pleine "formation ", tant de chocs émotionnels, de pleurs, d'angoisses, je suis bien entourée mais "l'après " me fait peur, l'enterrement aussi d'ailleurs. Mais je me raccroche à mon bébé, je me dis que je dois tout faire pour son bien, mais c'est vrai qu'étant encore dans le 1er trimestre, j'ai peur de le perdre avec tout ça... Merci pour votre témoignage.

Aurélie Emmaman 29/03/2016 21:09

Je suis désolé pour ton papa Cela fait partie de ces choses qui ne devraient pas arriver, ou le plus tard possible! Courage... pense a ton bébé, mais ne t'en fais pas pour lui. Là ou il est il est bien au chaud.

Izakya 19/12/2015 22:41

Je suis enseinte de 6 mois et mon pere c'est enlever la vie il a 7 jours une semaine avant Noel . Je suis tellement en peine , je pleure tout temp

Aurélie Emmaman 04/01/2016 13:35

Je pense bien à vous dans cette terrible épreuve...

angy 19/05/2015 15:23

Merci pour votre témoignage.
Je viens de perdre mon parrain. On était très proches, c'était une des pires choses qui pouvaient m'arriver ... Je suis enceinte de 3 mois et demi ...
Aujourd'hui, je viens d'écrire à mon bébé, je lui ai dit que je savais qu'il vivait ce deuil avec moi bien malgré moi ... mais que je préférais pleurer que de tout garder en moi, que tout ce qui sortait ne faisait pas de mal ... c'est ce qu'on garde à l'intérieur qui détruit ... et je lui ai promis d'être à la hauteur quoi qu'il arrive ... J'ai la chance de déjà sentir mon bébé bouger et il n'est pas particulièrement agité ... je caresse mon ventre, je lui parle ... je parle autour de moi ... ça me fait du bien ... j'écris ... Je suis triste parce que notre enfant ne connaîtra jamais mon parrain ... Les gens me disent de me préserver pour bébé mais ce n'est pas facile ... je me sens moins seule maintenant que j'ai lu votre témoignage ! Merci

GOBET Marie 07/12/2014 07:00

Merci pour ce témoignage plus de simplicité et à la fois tellement vraie! Je suis également monitrice AE en train de perdre un des êtres les plus chers de ma vie : ma Belle Maman Claudette (Leucémie) à l'approche des fêtes de Noël. C'est la première personne si proche que je vais perdre. Ma petite fille Cathy ne connaîtra pas sa grand mère de son vivant. Les jours lui sont comptés mais il est peut être possible de stabiliser l'évolution sans pour autant qu'un retour soit possible. Merci encore pour ce témoigne! C'est toujours plus rassurant de ne pas se savoir seule dans cette situation même si c'est pas au mêmes date. Milles MERCIS

Laetitia 19/11/2013 10:21

Bonjour,
Tout d'abord je te présente mes condoléances pour ta grand-mère.
J'ai perdu mon père alors que j'étais enceinte de 7 mois et demi. On s'avait qu'il était malade mais je n'aurai jamais pensé que ça irait aussi vite..
Ce n'est pas facile de faire son deuil étant enceinte et même après car toutes les hormones nous travaillent et nous rendent plus sensible.. Aujourd'hui c'est mon anniversaire.. Et je suis triste car mon papa ne verra pas sa fille qui vient d'avoir 31 ans. Ca passera certainement avec le temps.. Mais il en faudra... Du temps. Merci pour ce post et je te souhaite pleins de courage.

Jartagnan 09/09/2013 11:09

Je ne peux que comprendre et compatir à cet article. Ma femme a perdu son grand-père au milieu de sa première grossesse, et sa grand-mère au milieu de la seconde grossesse...
Une sorte de malédiction en sorte... Si on fait le troisième, qui passera l'arme à gauche ?

C'est la vie, on peut rien y faire, juste laisser le temps effacer la peine ...

AurelieEmmaman 10/09/2013 18:59

Une vie en remplace une autre mais on aimerait tellement les garder a cotés de nous le plus longtemps possible...

Doriane 09/09/2013 03:33

Comme je comprend ! J'ai moi meme perdu mon arrière grand mère il y a quelque mois, j'étais aussi enceinte de mes jumelles et je me faisait une joie que l'on soit encore 5generations. Elle est malheureusement partie trop tôt. Aujourd'hui que j'ai accoucher il m'arrive très souvent d'avoir des coup de blues terribles en repensant que jamais ne ne pourrais réaliser ce rêve !

AurelieEmmaman 10/09/2013 19:01

C'est dur mais nos bout'choux sont la pour nous redonner le moral!!! Un sourire, un regard suffisent a faire passer un moment de tristesse