Juste UN

Publié le

Je suis maman d’une petite fille, j’ai un enfant, un rayon de soleil dans la vie.

J’ai eu du mal à franchir ce cap, juste dire « ma fille », raisonnait bizarrement dans ma tête. Je passais du stade de « fille » à « maman ». C’est un cheminement psychologique à faire, peut être plus long chez moi. Comme si je n’étais pas capable d’être maman. Bien sur je l’aimais, plus que tout, mais cela m’a donné une grande responsabilité d’un coup, un coup de vieux. Moi qui me rapproche de la trentaine, être maman est ce dont j’avais besoin

La peur de ne pas être à la hauteur était là.

« Ma fille » « ma fille » je répétais ces mots à longueur de journée, à mes collègues, à mes élèves, sans y attacher de l’importance ; jusqu’au jour où j’ai redit ça pour la énième fois mais avec tout son sens. Ma fille, celle qui était dans mon ventre, celle qui me regardait fixement à la maternité, qui dormait blottit contre moi, le mélange de nous deux, celle qui comptera le plus dans ma vie.

Un enfant, ça me suffit…pour le moment. J’ai envie de vraiment profiter de ces grandes étapes, les premières fois importantes (la marche, la parole, la propreté, l’école) et puis je ne me sens pas prête à avoir un autre bébé, même si des fois je repense aux sensations de la grossesse, même si j’ai envie de revivre ça. Pas maintenant, c’est trop tôt pour moi.

Et il y a d’autres projets, la maison qui va se construire, le boulot qui va peut être évoluer.

Donc non non, ce n’est pas le moment.

C’est ma fille, je lui donne beaucoup mais ce ne sera pas une enfant roi, pas pourrie gâtée parce que ce n’est pas l’éducation que j’ai eu, parce qu’un enfant à besoin de connaître ses limites, de savoir que tout n’est pas facile à obtenir.

Juste un, juste une petite fille, une petite Emma.

Juste UN
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Etre parent

Commenter cet article