Un dimanche ordinaire

Publié le

Il est 8h, j'entends de ma chambre la cloche de l'église qui me le rappelle. Je suis seule dans le lit pendant que papa prépare son biberon et lui donne.



Le dimanche, c'est notre "week-end". Nous n'en avons jamais de vrai, pas de samedi-dimanche a lui suite. On s'en contente. Le dimanche c'est le jour du repos donc on ne fait pas grand chose, je ne sais même pas ce qu'on va faire aujourd'hui. Juste profiter d'être en famille. Je ne peux m'empêcher de me demander comment sera cette journée. Vas t'elle avoir mal aux dents et être pénible ou va t'elle être adorable? Ça, avec ma fille, on ne peut jamais savoir. Il faut dire que les dents, on est un peu habitué, elles sont venues tôt et sans interruption. Une sortait, une autre arrivait. Sauf que maintenant on sait reconnaître les signes. Et puis on a l'arsenal, en passant du gel buccal à l'homéopathie.



Je l'entends, elle raconte quelque chose que je ne comprends pas encore. Oui, parce que madame Patate parle mais on ne la comprends pas toujours. Des mots inventés je dirais, je sais ce qu'ils veulent dire mais sans comprendre un mot comme "GU". Elle dit ça quand elle veux quelque chose et je n'ai aucune idée pourquoi, pourtant on lui parle. Je n'ai jamais voulu lui parler en langage "bébé" comme le fait ma belle-mère ~la cocotte~la meuh~faire mamame~. On s'exprime simplement avec elle et quand elle voudra bien parler, je crois qu'on lui dira qu'elle est une pipelette!



Il faudrait peut être que je me décide, en bonne mère, à descendre dans le salon les voir.



Qu'est ce qu'une bonne mère? Suis-je une bonne mère? Et bien j'en sais rien du tout. Après avoir culpabiliser longtemps, je ne me pose plus cette question. Je fais de mon mieux et puis c'est tout. Vaille que vaille- advienne que pourra!



Oui j'aime bien les dictons. J'en dit parfois à mes élèves, ces incultes, qui n'en connaissent pas beaucoup. "La peur n'évite pas le danger" ->ah non je connais pas ça, veut dire quoi?



Bref, juste le temps d'écrire et j'y vais.



La journée commence!

Un dimanche ordinaire

Commenter cet article