Celle qui se taisait

Publié le par AurelieEmmaman

Ce n’est pas facile de parler de soi. Il y a cependant un trait de ma personnalité qui me gène mais que je n’arrive pas à gommer. Je suis plutôt ouverte, calme et souriante. J’arrive à entamer une conversation avec une personne. Là où cela devient compliqué, c’est lorsque je suis en groupe.

J’ai beau essayer, j’ai beau connaître les gens que j’ai en face de moi. Je n’arrive pas à sortir de ma coquille. Je me renferme, j’écoute, je me tais. Je ne prends pas les devant, j’ai peur d’être ridicule, de dire quelque chose de totalement inintéressant. Je n’arrive pas à me faire entendre. Ma voix ne porte pas assez. Parfois, on ne me réponds pas parce qu’on ne m’a pas entendu.

Je préfère donc me taire, par soucis du ridicule.

La semaine dernière, je suis sortie avec des amis au restaurant. Cette situation est revenue. Je suis active puis arrive le moment où plus rien ne se passe.

Il y a ceux qui blaguent tout le temps, il y a ceux qui sont intéressant, ceux qui sont drôle. Et moi, je sui qui ? La fille que l’on qualifie de timide. En vrai, je ne suis pas comme ça.

C’est fou, je n’arrive pas à être moi. Ca bloque.

Pourquoi ? Car il faut se poser les bonnes questions. Peut être parce que je réfléchis trop à ce que je veux dire avant. Peut être parce que je ne veux pas être sur le devant de la scène, parce que j’ai peur d’être ridicule, parce que j’observe avant d’agir, parce que je ne me trouve pas intéressante.

Je m’efface, je laisse place aux bavards, aux grandes-gueules, je me retire.

Et j’en ai marre d’être comme ça. Sauf que j’ai cette sensation de ne pas pouvoir être autrement car cela fait partie de qui je suis.

Je reste la fille introvertie, timide aux yeux des autres.

Celle qui se taisait
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Humeur, Un peu de moi

Commenter cet article

Mademoiselle Kati O 21/08/2016 19:30

On a toutes étées comme ça. Le jour où tu t'accepteras comme tu es et que tu comprendras que des milliers de personnes aimeraient te ressemble et vivre la vie que tu as, alors tu trouveras l'apaisement e. Toi. Et tu n'auras plus peur de dire ce que tu as à dire. Bisous. Kati O

Clarisse 19/08/2016 21:53

Si ça peut te rassurer, je suis exactement comme toi! Je suis une personne réservée, introvertie mais néanmoins, quand je connais et que je fais confiance, je suis capable de faire des blagues, de parler sans réfléchir à tous les mots que je sors, à être spontanée en gros. En groupe par contre, tout s'effondre et je me referme, j'observe, je souris aux conversations mais j'ai trop peur de glisser un mot vu que lorsque je le fais, souvent, les extravertis, les grandes gueules finissent par me couper la parole, par noyer ma tentative dans leur flot de paroles.
J'ai beaucoup souffert d'être ainsi, inintéressante, chiante certainement aux yeux des gens et puis il y a quelques mois, un collègue m'a, sans le vouloir, ouvert les yeux et aider à m'accepter telle que je suis. Il m'a dit que oui j'étais discrète, que oui je n'étais pas celle qui faisait des blagues au déjeuner entre collègues mais que ça n'entachait pas qui j'étais, ni le fait que je sois aussi intéressante que n'importe qui. Mine de rien, je me suis rendue compte que j'avais juste à m'accepter, à accepter le fait que je n'étais pas moins intéressante parce que j'étais plus silencieuse.
Alors je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais vraiment, n'en souffre pas, ne souffre pas d'être introvertie ou de le paraître, ce n'est pas une tare! Tu es juste comme tu es et c'est tant mieux, parce que si tout le monde racontait des blagues en même temps, ce serait un peu compliqué :D

AurelieEmmaman 19/08/2016 22:19

Merci pour ton commentaire. Et tu as raison, il est question de l'acceptation de soi. Comme tu as dit, je connais bien aussi le fait qu'on me coupe la parole, le fait qu'on ne m'écoute pas parce que je n'ose pas. C'est encore un travail à faire sur moi même.