Ressentir tout, intensément

Publié le par AurelieEmmaman

Depuis qu’elle née, son regard sur les choses et sur ce qui l’entoure est différent de nous. Dès la maternité, ces grands yeux tel des billes nous fixaient comme pour détailler chaque trait de nos visages et les intégrer. Elle observait, elle regardait partout. Dehors, elle fixait les feuilles qui bougeaient au gré du vent, écoutaient les pépiements des oiseaux, immobiles.

Elle a toujours voulu faire vite, plus vite que la musique, plus vite que son corps ne pouvait, plus vite que ce qu’elle ne savait déjà faire. Des moments de calme, nous en avons eu peu, encore maintenant. Tout se passait dans les cris, les larmes.

Parce qu’elle ressent tout mais plus fort, trop fort peut être.

J’ai une petite fille intense, dans les bons comme dans les mauvais moments. Elle s’extasie et cris de joie pour une chose toute simple, elle est contente et rit pour des banalités. Elle pleure, et tremble de tout son corps quand quelque chose ne va pas.

Ces crises, comme je les appelle, ne sont pas des crises « pour faire joli », ou « pour embêter papa et maman », c’est son corps qui réagit. Elle ne peut se contrôler, même à son âge.

Elle est parfois un peu gauche, elle est parfois brusque, elle tombe aussi. Son corps, elle voudrait le maitriser d’avantage mais elle n’à que 4 ans. Elle danse, elle court, elle fait des roulades. C’est ça après tout, être une enfant. Mais quand cela ne va pas comme elle veut, quand ça coince, son esprit s’emballe et son corps suit.

Avant il y avait des caprices, on savait parfaitement les reconnaitre. Ces caprices à s’allonger par terre en hurlant. Ces caprices dans les magasins en réclamant « un jouet maman s’il te plait ».

On aura beau dire que c’est son caractère, moi je n’y crois pas. Elle n’arrive pas à se contrôler. Elle est nerveuse, oui. Elle est volcanique, oui. Mais elle ne maitrise pas encore assez ses émotions et cette vague qui l’envahit quand quelque chose ne va pas. Et ce n’est pas évident pour nous de savoir comment la prendre. Peut être y sommes nous pour quelque-chose, peut- être pas. Toujours est il que ce n'est pas facile à vivre pour elle, comme pour nous.

Je ne veux pas que cette intensité se calme, j’espère juste qu’elle réussisse d’avantage à se canaliser et à ne plus laisser cette vague d’émotion la submerger.

Ressentir tout, intensément
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans MaGrande, Emma, Emotion

Commenter cet article