"Maman, il m'a mordu"

Publié le par AurelieEmmaman

Je ne suis pas encore une habituée des rites et des coutumes que suppose l’école. Je fais un peu à ma façon, mais je peux passer pour une personne à part du point de vue des autres mamans. Je ne me mélange pas trop, je reste dans mon coin quand d’autres papotent à la porte de l’école. Moi je ne connais personne.

Lorsque j’étais enceinte, plusieurs mamans sont venues me demander si tout allait bien. Lorsque j’allais chercher ma grande avec la petite dans l’écharpe, certaines sont venues voir comment allait mon bébé. Mais voilà, ça s’arrête là. En fait, je crois que je ne veux pas copiner avec ces mamans que je trouve distantes avec leur regard scrutant ceux et celles qui ne feraient pas partie des habitués de la sortie d’école.

Je mets aussi une distance que je pense saine avec la maitresse que j’appelle « maitresse » et non en utilisant son prénom. Les petits l’appellent par son prénom, je pense que c’est normal et surtout plus facile. Je ne vais pas la voir pour lui souhaiter « bon anniversaire » comme j’ai vu faire. Chacun fait comme il veut. Je ne veux pas de cette relation là avec l’enseignante de ma fille.

A côté de ça, je vais lui parler si j’ai un souci ou si je pense qu’il est nécessaire de lui parler mais je n’ai jamais été lui demander ce que faisait ma fille en classe.

La semaine passée, je suis allée chercher Emma. C’était mercredi. Elle se tenait le bras et était un peu rouge. Puis l’autre bras était un peu râpé, j’ai pensé qu’elle était tombée comme cela lui arrive parfois. Nous prenons le manteau, le sac et marchons vers la sortie du couloir. C’est là qu’elle me montre son bras en me disant qu’on l’a mordu. En y regardant bien, je vois une belle marque de dents. Elle pleure, et redis qu’un enfant l’a mordu. Sur le coup, j’ai bien sûr voulu la rassurer comme toute maman le ferait lui expliquant que j’avais bien vu la marque et que le petit garçon qui avait fait ça n’était pas très gentil avec elle.

Plusieurs minutes ont passés, j’ai repensé à ça et me suis surtout demandée pourquoi personne ne m’avait prévenu, personne ne m’a dit ce qu’il s’était passé. Je ne suis pas du genre à faire un scandale, je n’en veux pas à ce petit, j’aurais juste voulu que la maitresse viennent me voir en m’expliquant cette chose qui n’est pas anodine. Emma m’a dit qu’il avait été puni au coin, c’est comme ça que j’ai su. Parce qu’il ne faut pas le prendre à la légère non plus. Cela doit relever des choses importantes à signaler aux parents.

Le lendemain matin, c’est l’atsem qui en a touché deux mots à l’homme qui amenait notre puce à la garderie. Voilà, au moins, les mots sont posés. Cela reste pour moi le rôle de l'enseignante de prévenir les parents de choses pareils.

Voilà ce qui m’a plutôt surprise mais je dois m’y faire.

Et chez vous, des choses similaires se sont passées ? 

"Maman, il m'a mordu"
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Lauandthegirls 09/06/2016 11:51

Ici, j'ai été récemment dans la situation inverse. Je vais chercher ma fille de 3 ans et demi chez mon beau-père après l'école. la première chose qu'elle me dit : "maman, j'ai mordu L. parce qu'elle n'est plus ma copine !". Le reste de l'après-midi, elle a nié... Du coup je ne savais plus trop comment réagir. Et l'institutrice n'avait rien dit à mon beau-père quand il est allé la chercher. Alors j'ai contacté la maman de L. (heureusement on se connaît bien) qui m'a confirmé les faits (et envoyé une photo des traces de dents de ma fille), en insistant sur le fait qu'il n'y avait pas de souci et que l'affaire était close. En concertation avec le papa, nous avons puni notre Poupette ce soir-là, en lui réexpliquant bien qu'elle n'était pas obligée d'être copine avec L., mais que pour autant, il ne fallait pas la mordre ! Elle lui a fait un dessin et était ravie de lui donner le lendemain matin en lui demandant pardon. L'institutrice nous en a parlé : elle n'a pas vu les faits, juste la petite L. qui pleurait. Poupette avait déjà été punie à l'école, mais nous ne l'avons su que le lendemain... Si l'institutrice en avait parlé le jour-même, peut-être que notre réaction aurait été différente. On ne saura jamais.

AurelieEmmaman 09/06/2016 10:58

Nous n'avons que peu d'occasion de voir la maitresse justement. Emma allant à la garderie et étant récupéré par nounou, c'est un peu compliqué. J'avais pris aussi un rendez vous pour parler d'Emma et de ses problèmes de bégaiements mais je suis comme toi, je la laisse faire. C'est elle la maitresse. Ce petit, on ne voit aussi que rarement les parents, cela devient compliqué pour le coup. Puis c'est passé, il a été puni mais j'aurais aimé être au courant, parce que je pense que c'est un fait important.

GToch 09/06/2016 11:28

Ici, Pilou2 n'est pas l'aînée, vit avec deux garçons et a la chance d'avoir le caractère pourri de sa mère ;) Donc elle se défend d'elle-même et ne se laisse pas faire en général.
Mais lorsque la situation te pèse ou pèse sur ta fille, n'hésite pas à aller voir la maîtresse ou lui donner un mot le matin **Emma a surement un petit cahier de liaison ou tu lui remets une lettre**. Lorsque c'est pris tôt, bien souvent ça se règle rapidement et sans heurt.
C'est possible que la maîtresse aie simplement oublié sur le coup avec l’effervescence de la sortie des classes et les mamans qui squattent la porte pour tout et n'importe quoi ;)
Mais si elle voit que tu suis bien ta fille et que c'est important pour vous, elle ne l'oubliera plus ;) N'hésite pas, ça fait parti du métier !

GToch 09/06/2016 10:47

Tout comme toi, je ne me mélange pas trop aux autres mamans...
J'ai commencé un peu cette année, car avec Pilou1 ça fait déjà 3 ans tout de même ;) que nous fréquentons cette école ! Je me suis greffée à l'Assos des Amis des Ecoles **100% bénévole et volontariat donc nickel aucun engagement** mais ça reste de la politesse avec la plupart des mamans.

C'est compliqué d'être au courant de ce qui se passe à l'école surtout lorsqu'on n'y met jamais les pieds. Cette année pour la première fois, je peux aller les chercher tous les mercredis midis et un vendredi soir sur deux :D
Pilou1 était TRÈS TRÈS turbulent la première année, donc j'avais pris 3/4 rdv avec la maîtresse pour mettre des choses en place, pour être tenue au courant, ne serait-ce que pour savoir quand le disputer, quand le féliciter, quand faire intervenir Papa...
Pilou2 est plus tranquille mais elle a son petit caractère boudeuse. Donc j'ai pris un rdv entre novembre et décembre pour prendre le temps de parler avec la maîtresse, de voir ce qu'on laissait faire et là où il fallait intervenir. C'est important je pense.
Les rdv toujours avec le Pilou ET le Papa, pour que tout le monde entende, écoute et prenne la parole.

Après je ne suis pas sans arrêt derrière la maîtresse car je suis "maîtresse" aussi et que je connais bien l'envers du décor. Je sais qu'elle ne peut pas tout voir, qu'elle peut avoir des réactions vues de l'extérieure trop strictes mais qui en réalité sont liées au contexte immédiat, que le vendredi elle peut oublier de donner les images, que les punitions collectives sont la pires injustices mais lorsqu'on est à bout ben on agit comme on peut... Bref, c'est elle la maîtresse et je la laisse faire ;)

De temps en temps le mercredi, si il n'y a pas trop de monde, je lui demande si la semaine s'est bien passée et ça s'arrête là.
Pour les autres problèmes, crachats, morsures... ou autres choses dans le même style, en général je vais régler le problème à la source sans passer par la maîtresse. Je pense que c'est important que les deux enfants soient présents, qu'on leur explique simplement les choses sans les manger pour autant ;). Jusqu'à présent tout c'est toujours bien passé !

Bon courage pour la découverte petit à petit de ce monde très fermé mine de rien : l'école !