La crise des 8 mois : où est maman ?

Publié le par AurelieEmmaman

Pour Emma, on n’a pas vu passer cette période plus difficile que les autres pour la simple et bonne raison qu’elle était tout le temps demandeuse. Elle a souvent pleuré quand nous la laissions chez la nounou, que ça soit moi ou l’homme. Pas vraiment quand elle était tout petite, c’est venu un peu plus tard.

Ma petite, c’est différent. On voit bien qu’elle n’est plus la même depuis plusieurs jours, même plusieurs semaines. Elle pleure un peu plus que d’habitude mais il faut dire que la période où elle a été malade a été vraiment difficile pour elle comme pour nous. Les pleurs sont le seul moyen qu’elle a pour exprimer quelque chose qui ne va pas. J’essaye de décrypter, mais je ne trouve pas à chaque fois ce qu’elle a.

La nuit notamment, si elle pleure j’attends d’abord qu’elle se calme seule mais si je vois qu’elle ne se rendort pas, je vais la voir et lui parle. Puis je repars rejoindre mon lit. Parfois cela ne suffit pas, il arrive que je lui prépare un biberon. Si elle a faim, elle le boit sinon elle le repousse. Et dans le dernier cas, j’utilise le doliprane car les dents peinent à sortir. Aucune n’a percé.

Il y a des moments ou je vois bien que c’est ma présence qui la rassure. C’est de moi dont elle a besoin. Si je l’ai dans les bras et que, pour une raison ou une autre, son père la prend, elle se met à pleurer jusqu’à ce qu’elle revienne sur moi. En cas de gros chagrin, son papa n’arrive pas à la calmer, c’est sur moi qu’elle calme ses sanglots et que les larmes arrêtent de couler.

En ce moment, la laisser chez la nounou n’a rien de facile. Elle passe de bras en bras, elle me regarde et comprends maintenant que je m’en vais. Elle pleure. Dans ce cas là, on écourte la discussion et je m’en vais. Comme je vous le disais dans l’article « les bras de maman », nous sommes en plein dans la période « maman, maman, maman ».  Si elle ne me voit plus elle pleure, si je la pose elle pleure. D’un côté je suis contente de pouvoir la câliner autant mais d’un autre, je suis attristé par le fait qu’elle n’arrive pas à se décoller de moi.

J’ai cherché sur le net et ai trouvé la raison de ces pleurs, ce serait la crise des 8 mois. C’est vers cet âge là que l’angoisse de séparation apparaît. Il suffit d’un visage qu’elle ne connaît pas pour qu’elle pleure, C’est aussi le signe que bébé se développe bien, c’est apparemment un passage tout à fait normal.

Loin d’être évident tout ça ! Vous aussi vous avez vécu ça avec vos loupiots? 

La crise des 8 mois : où est maman ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Laurence Gijs 30/06/2016 13:43

La mienne a 16 mois et ce passage compliqué s'estompe peu à peu. Elle est toujours demandeuse et très "maman, maman", mais a beaucoup moins peur des étrangers qu'il y a quelques mois (même mes parents ne pouvaient pas l'approcher !). Et elle commence à comprendre aussi que parfois, je suis occupée (à faire à manger, à repasser...) et que je ne peux pas toujours la prendre dans les bras. Elle proteste encore, mais passe à autre chose beaucoup plus vite qu'avant. Courage !

Aurélie Emmaman 30/06/2016 21:29

Je crois qu'il faut que je sois patiente la dessus mais c'est vrai que je n'ai pas du tout l'habitude de ça!

elo 30/06/2016 09:35

On a connu aussi mais rassure toi ça passe! Et ça revient un peu avant 2ans....on est en plein dedans ;-)
Bisous ma belle.

Aurélie Emmaman 30/06/2016 21:30

Comme quoi il sont tous différents parce qu'Emma avait sans problème avec tout le monde. Là ce n'est pas le cas. Et quand elle pleure parce que mamie ou papy la regarde fixement, c'est pas super. lol

GToch 30/06/2016 09:23

Petit passage peu plaisant !
Il est d'autant plus compliqué car il correspond également à la reprise du travail pour les mamans aillant pris leur congé parental. Bien souvent c'est une catastrophe pour elles...

Ici nous l'avons ressenti également, à chaque fois. Mais assez léger comparé au cap des 2/3 ans. Celui là je le maudis !!!
C'est surtout Pilou2 qui a le plus marqué ce cap. Elle refusait de dire bonjour à Mamie et Papy. Il fallait compter une petite journée pour Mamie et encore une journée supplémentaire pour Papy ;) C'était assez difficile pour eux car ne les voyant qu'à chaque vacances scolaires, ils avaient envie de les serrer dans leurs bras, de leurs faire plein de bisous... et non ! il fallait patienter encore quelques jours...
Je considère aussi que c'est une preuve que bébé devient grand, qu'il poursuit son chemin de l'apprentissage. Il y a juste des étapes plus faciles à vivre que d'autres.
Embrasse bien fort tes pépettes !

Aurélie Emmaman 30/06/2016 21:31

Oh non, je ne veux pas penser aux deux ans. C'était très compliqué avec ma grande...