Avoir deux enfants malades en même temps, la galère!

Publié le par AurelieEmmaman

Je n'arrive plus à gérer mon manque de sommeil, le travail et mes enfants. Cela a commencé par ma petite Sushi pour continuer avec ma grande. J'aurais dû m'en douter avant mais cette année est quand même assez corsée niveau maladies. 

Emma qui est rarement malade a enchainé les coups de froid tout au long de l'hiver. Alors non, elle n'a pas eu la varicelle, elle n'a pas eu de gastro-entérite non plus mais cela n'empêche pas la mini grippe d'être passée par elle. Pourtant chez la nounou, durant ces 3 années et demie, elle a pu rencontrer plusieurs maladies mais l'école à côté ce n'est rien!

Le problème est qu'elles se transmettent les microbes et parfois nous les transmettent à nous, les parents. 

Cette fois-ci, cela a commencé par Sushi. Des gros pics de fièvre comme je n'ai jamais connu, sans autre symptômes à part le nez qui coule un peu. Je pensais aux dents mais la fièvre n'est pas aussi élevée. Ne sachant que faire, samedi soir, l'homme est parti aux urgences pour qu'un médecin la voit rapidement. Oreilles contrôlées ainsi que la gorge, rien à signaler. Selon eux, elle a choppé un virus. Autrement dit, nous ne savons pas ce qu'elle a exactement et n'avons que du doliprane pour seul remède. Il faut attendre que ça passe. 

Un bébé malade avec beaucoup de fièvre surtout la nuit, cela donne des nuits plus que moisies. Des heures à rester éveillés, se lever, se relever, faire un câlin, redonner du doliprane, entendre pleurer, se sentir impuissant. 

A côté de ça il y a tout ce qui a attrait à la maison à s'occuper, et le travail à gérer. Sur la route toute la journée avec mes élèves, j'ai parfois bien du mal à garder mes yeux ouverts et ma fatigue prend parfois le dessus, je suis moins patiente. 

Deux enfants malades, c'est galère. Cette semaine, nous travaillons du lundi au samedi inclus, la faute à la journée de solidarité. Je n'ai pas de jour "enfant malade", si je ne travaille pas je ne suis pas payée. Impossible! La nounou nous aide bien pour le coup, elle s'occupe des filles même si elles sont malades mais je m'inquiète pour elles toute la journée. Je préfèrerais les avoir avec moi, au chaud à la maison plutôt que là-bas. 

Ce n'est plus qu'une question de jour me direz-vous, mais j'aimerais que tout ça s'arrête vite! Nous sommes fatigués, nerveusement et physiquement. 

source photo: planetesante.ch

source photo: planetesante.ch

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Lauandthegirls 28/06/2016 10:35

Mon Dieu, c'est vrai que c'est super galère... et vu le temps qu'il fait (en tout cas ici en Belgique), j'ai l'impression qu'elles n'ont jamais le temps de se remettre complètement. On passe constamment de 17-18 à 30°C d'un coup et inversement. Pas étonnant qu'ils soient tous malades, les pauvres loulous ! Courage... Peut-être que l'été arrivera un jour ;-)

Anaïs 27/06/2016 17:34

Coucou !
Je te comprends parfaitement ! C’est la galère ici en ce moment. J’aurais bien aimé dire « Vivement les vacances d’été ! », histoire de pouvoir s’échapper... mais voilà, c’est un luxe dont je ne peux pas me permettre ! Haha !

Mademoiselle Kati O 26/06/2016 10:31

Je comprends tout à fait par quoi tu passes Et c'est épuisant.

Aurélie Emmaman 26/06/2016 17:30

Heureusement que papy et mamie ont pris el relais ce week end, on a pu dormir un peu.

Die Franzoesin 22/06/2016 12:24

Oh la la je te comprends bien... Les débuts à la crèche de mon fils ont été catastrophiques cet hiver à la fin je n en pouvais plus... Courage je ne sais pas quoi te souhaiter d autre :( .

Aurélie Emmaman 26/06/2016 17:31

Puis on se sent impuissant face à leur maladie. Je n'avais pas envie de revivre encore une fois l'hospitalisation avec Sushi, j'ai vraiment eu peur que cela se reproduise.

GToch 22/06/2016 08:20

On ne connait que trop bien ce genre de mésaventure ;)
Nous avons déjà testé tous les cas de figures ! Tout le monde en même temps avec triple-gastro voir quadruple lorsque je m'y mets aussi ou bien tous malades à la chaîne... Heureusement Papa est quasi toujours épargné...
Ce n'est qu'un petit passage désagréable, il faut tenir bon !

Pour les "jours enfants malades", tout le monde les a, seul le nombre dépend des conventions collectives. Par contre, ceux sont simplement des jours qu'on ne peut pas te refuser et qui effectivement ne sont pas payés !!! Ici ils sont souvent pour moi sauf en période d'examen où Papa est obligé de prendre les siens, ce qui est bien souvent une source de conflit, car tu comprendras que le travail de Papa est forcément plus important que celui de Maman...

Bref, à par prendre ton mal en patience, il n'y a pas grand chose d'autre à faire.
Cette année et pour la première fois, Mamie est venue nous aider en février. Elle est resté 5 jours et s'est principalement occupé de la maison et de tenir compagnie à Papa le soir. C'est comme ça, quand c'est trop ben c'est trop...

Bon courage ;)

Aurélie Emmaman 26/06/2016 17:32

J'ai des jours enfant malade mais ce n'est pas payé, comme beaucoup. En ce moment, un sous est un sous... C'est épuisant! Tenir au boulot le lendemain, c'est loin d'être evident.