Qui a dit que c'était facile d'être maman?

Publié le par AurelieEmmaman

J'aimerais être une super maman mais je ne le suis pas. Je ne veux absolument pas être négative. Je décris juste la situation. Je ne suis pas la maman que j'aimerais être mais je pense que mes filles (surtout la grande) ne s'en rends pas trop compte.

Pour elle je suis sa maman et c'est tout ce qui compte. Son amour est inconditionnel comme le mien l'est pour elle.

Parfois je me laisse submerger par la fatigue, je perds patience, je suis trop exigeante, je cris. Parfois je me déteste. Parfois je punis mais la situation ne s'améliore pas pour autant. J'aimerai pouvoir trouver les solutions, savoir comment la prendre. Cette petite fille qui est pourtant la mienne est parfois difficile à comprendre. J'y reviendrai dans un prochain article.

Je me rends que ces dernières semaines je n'ai pas rempli mon rôle de maman comme je le devais. Je me suis rendue compte (il était temps), de l'avoir laissé de côté pour ne pas avoir à me confronter à elle. Parce que c'est ça. Une petite fille qui devient insolente, réponds, n'écoute pas, n'en fait qu'à sa tête, pleure, crise, se couche par terre, hurle à la moindre contrariété. Vu de l'extérieur on peut se dire que c'est "normal" mais chez nous, c'est permanent. Tout peut l'agacer, la faire chouiner ou hurler.

Alors j'ai limité mes gestes envers elle, limité mes paroles. Je ne l'ai pas rassurée, je l'ai moins câlinée. Expédiant le plus vite possible l'histoire du soir. Je préférais éviter toute confrontation avec elle, laissant faire le papa.

Cela fait plusieurs jours qu'elle est malade, nous sommes allées chez le médecin aujourd'hui et j'ai pris conscience que je m'étais perdue dans mon rôle de maman. J'ai vu quelle avait besoin de moi, qu'elle comptait sur moi. J’ai entendu. Sa petite main dans la mienne sur la table d'auscultation. Je me suis rendue compte que je n'étais plus là pour elle. C'est triste. Cela me rends énormément triste. Je ne sais pas comment j'ai pu laisser cela s'installer. La facilité peut être.

Ma fille, ma grande, celle qui m'a fait devenir mère, je l'aime plus que tout évidemment.

Je vais changer, nous allons essayer de changer. Sans se mettre la pression, je dois redevenir cette maman à l'écoute, au plus proche de ce que j'aimerais être et de ce que je suis.

Qui a dit que c'était facile d'être maman?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Rêveuse95 23/02/2017 11:13

Merci pour ta sincerite

Caroline PRSN 08/02/2016 18:58

Bel article et surtout joli blog.

Aurélie Emmaman 29/02/2016 16:53

Merci <3

Nanou100pour100soi 04/02/2016 19:53

Une maman est aussi une personne qui a peur, qui a des doutes, qui a ses coups de blues... La tristesse que tu ressens montre tout l'amour que tu as pour ta grande. Je te souhaite de bons moments mère-fille !

Estelle 04/02/2016 13:40

bel article ! J'ajouterais +1 car je ne suis pas tous les jours très fier de moi et je me déçoi depuis sa naissance, je m'attendais à être une "meilleure" mère du coup j'essaie de m'améliorer mais ça dépend des jours ... Bon courage et bonnes retrouvailles !

Laetitia 04/02/2016 12:10

Tu as déjà fait la plus grande partie: la prisë de conscience et le souhait de changer. La volonté va suivre et les actes aussi, les uns apres les autres. Les câlins et les petits moments complices entre filles...
Une bonne maman n'est pas une maman parfaite mais une maman qui sait se remettre en question ;-)

Lise-Les Carnets de la Petite Maison 04/02/2016 12:01

Mais oui c'est ça être une bonne maman, savoir se remettre en question, s'adapter, se tromper et ajuster le tir! En permanence et pour toujours. Grosses bises à toi

Marie 04/02/2016 10:33

Pour moi c'est aussi ça une bonne maman, savoir se remettre en question au moment venu.. Nous aussi on a droit a nos coups de fatigue et de déprime passagère. L'important est de s'en rendre compte et de tout faire que cela passe. Tu aimes tes filles et c'est le principal !
Courage.
Une maman qui elle aussi parfois a ses petit coups de blues