Sushi, la bronchiolite et l'hospitalisation

Publié le par AurelieEmmaman

Un mois et demi après, je retourne à l'hôpital où elle a vu le jour. Ma toute petite est malade. Je connais les lieux, le service pédiatrique est juste à côté de la maternité. Le personnel est le même, je reconnais certaines têtes. Le pédiatre, je le connais bien. Il a déjà vu Emma, il s'était occupé de Sushi quand elle est né.

Ce simple rhume a dégénéré en bronchiolite. J'étais allé voir le médecin voyant qu'elle toussait beaucoup, nous étions ressorti avec une ordonnance pour aller faire de la kinésie respiratoire. Trois séances après, on ne voit aucune amélioration et même, un état qui empire. Sushi ne mangeait plus, dormait beaucoup. Même sans fièvre j'ai repris rendez vous. 

La tête du médecin ne trompe pas, on discute. Aucun traitement pour mon bébé, il faut aller tout de suite à l'hôpital pour qu'elle soit prise en charge très vite pour ne pas que cela s'aggrave. Ses poumons sifflent, je ne l'ai pas entendu mais lui, oui. La bronchiolite! Je ne voulais pas en arriver là, on a tout fait pour qu'elle aille mieux. On la mouchait régulièrement, aspirait les sécrétions aux mouche bébé, lui donnions à manger régulièrement même si elle ne réclamait pas. 

Sur le coup, j'ai paniqué. J'ai pleuré. J'étais seule. Je me suis sentie tellement impuissante. Emma n'a jamais eu ça ni même de simple bronchite. Je ne connais pas. Le médecin a pris le temps de parler avec moi et de m'expliquer la situation. Je suis repartie chercher quelques affaires (couches, biberons, dose de lait, vêtements...) et me revoilà partie en direction des urgences.

J'ai prévenu mon homme tout de suite, il s'est chargé d'appeler ma belle mère pour qu'elle vienne chercher Emma chez la nounou et a prévenu la nounou que, ni lui ni moi n’irais la chercher. 

J'ai eu peur pour ma fille même si la bronchiolite n'est pas une maladie grave. J'étais triste de devoir laisser ma grande fille qui ne voulait pas partir avec mamie. Je n'aime pas voir mon bébé mal en point, mangeant difficilement. Je ne pleure plus, je ne lui montre pas ma tristesse. Je lui souris elle me sourit. 

Encore quelques jours à tenir loin de la maison et ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir! 

Sushi, la bronchiolite et l'hospitalisation
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Nanou100pour100soi 07/12/2015 18:18

Plein de pensées pour toi. C'est une torture pour nous les mamans de voir nos petits en souffrance.

Tittounett 06/12/2015 19:52

Oh mince ! C'est ma hantise cette maladie. Ici on carbure à l'homéopathie est aux huiles essentielles. L'année dernière ça a marché. Je croise les doigts pour que ça dure.
Bon courage.

Aurélie Emmaman 06/12/2015 22:20

Je ne connaissais pas du tout. Je peux maintenant dire que je la déteste!!!!!! Le virus traine beaucoup en ce moment. Je croise pour que vous passiez à travers.
Bises

Mog 06/12/2015 19:40

Courage ! Ici la première bronchiolite nous a aussi conduit à l'hôpital mais pour 48h seulement. D'autant que Mushu était plus grand que ta puce. Ici aussi on a tout fait pour éviter que ça empire. Une semaine et demi après nouvelle bronchiolite et finalement la radio a montré un foyer infectieux à l'un des poumons. Les microbes font bien chier en ce moment. Courage pour vous, et plein de bisous à Miss Sushi