Je n'étais pas préparée à ça

Publié le par AurelieEmmaman

Au détour d'une conversation sur la maternité avec chéri, nous en sommes venus à parler de la période où Emma n'était encore qu'un tout petit bébé. Vous savez, cette période qui va de la sortie à la maternité jusqu'à environ 4 mois. Il m'a dit des mots que je ne peux oublier mais qui , finalement, reflète la réalité.

"Tu étais moins prête que moi"

 

J'étais prête à avoir un enfant mais je n'étais pas préparé à ce que cela se passe comme ça. J'étais loin de la réalité mais je ne pouvais pas faire autrement parce que j'ignorais plein de choses. 

J'ignorais qu'un bébé pouvait avoir tant de mal à téter un biberon et que nous, parents, changerions 3 fois de marques pour trouver la bonne. 

J'ignorais aussi que l'on pouvait chercher autant le bon lait, quitte à jeter des boites pleines à la poubelle. 

J'ignorais qu'un bébé pouvait régurgiter à ce point là. 

J'ignorais que j'allais me poser un milliard de questions du genre "pourquoi est elle comme ça?", "que fait-on mal?"

J'ignorais que je n'allais pas avoir de temps pour manger parce qu'elle refuserait d'être posée.

J'ignorais que j'allais autant douter de ma capacité à être mère.

J'ignorais que j'allais être épuisée. 

J'ignorais que j'allais passer des journées entières avec ma fille dans l'écharpe de portage pour qu'elle ne hurle plus.

J'ignorais que tout ce qu'on m'avait dit ne s'appliquerait pas à ma fille: "un bébé ne fait que manger, dormir". "Ne t'inquiètes pas c'est normal, un bébé ça régurgite". "Pendant la sieste, profites en pour dormir".

J'ignorais que j'allais fondre en larme désemparée devant mon bébé. 

J'ignorais tout cela parce que je n'y avais jamais été confronté. Parce que je ne savais pas quoi faire à part prendre ma fille sous le bras et aller à l'hopital chercher des réponses à son mal être. 

J'ignorais ce qu'était un bébé Intolérant aux Protéines de lait de vaches, j'ignorais à quel point ce petit être pouvait souffrir. 

 

Alors non je n'étais pas préparée à ça. Quand on me parle de cette période, j'ai toujours les larmes aux yeux parce qu'elle me renvoit l'image de cette maman incapable de venir en aide à son bébé. Certains comprennent, d'autres non. Cette mère parfaite que l'on voit dans les livres existe t'elle vraiment? Je n'en ai pas l'impression. On fait juste de notre mieux.

 

 

Je n'étais pas préparée à ça

Commenter cet article

Sophie Chartrain 19/06/2015 16:15

Rien ne nous prépare a cela, je suis maman de deux bébés RGO et je ne m'attendais pas a vivre le retour a la maison aussi difficilement.
Il n'y a aucun bouquin qui nous apprend les gestes qui soulageront réellement notre petit.
Plein de courage.

Aurelie Emmaman 20/06/2015 21:04

Surtout que le RGO peut mettre du temps à perte diagnostiqué!
Si la deuxième a aussi le RGO, je saurais quoi faire (c'est comme ça que je me rassure)
Biz et merci d'être passée par ici

La fée biscotte 19/06/2015 11:14

C'est exactement ca. On est jamais bien préparé. Mais rassure toi c'est comme ça pour tout le monde.

Aurelie Emmaman 20/06/2015 21:03

Tu es sur?
Pour certains, on dirait que tout est simple. J'envie les parents de bébés dit "faciles"

Lucile 19/06/2015 08:05

Oh non la mère parfaite des livres n'existe pas! T'as qu'à lire " la mère parfaite est une mytho" qui déculpabilise beaucoup!!!!
Ma pauvre ça a dû être une période horrible. J'ai été confrontée à beaucoup de questions, d'angoisse, de doute alors que mon bébé allait bien. Alors je n'imagine même pas par quoi tu es passée.
Devenir maman n'est jamais ce à quoi on s'attendait, mais quand en plus bébé ne va pas bien...

Aurelie Emmaman 20/06/2015 21:03

Je ne connais pas du tout ce livre, merci pour l'info :-)
Au moins pour la deuxième, je sais que je ne tenterai pas d'être une mère parfaite!

Un énième blog de Maman 18/06/2015 21:28

Oh la! Pas de rgo ici mais on en a bien chié aussi! Je regrette que personne ne nous ait parlé du cap des 100 jours avant qu’on disent qu’on en chiait... du coup je dis à tout le monde que les premiers temps avec bébé ça peut être dur...voire très dur. Je préfère que mes amis aient une bonne surprise plutôt que de se sentir incapables de s’occuper de leur bébé.
Ce qui me rassure c’est que tu en as quand même fait une deuxième

Aurelie Emmaman 20/06/2015 21:02

100 jours, je n'ai jamais entendu parler de ça, tu peux m'en dire plus?
Il y a plein de raison qui ont fait que nous avons mis la deuxième en route, avec ce qu'on a vécu, on se dit que ça ne peut être pire LOL

promenonsnouschezptitloup 18/06/2015 14:30

oh que oui on ignore beaucoup de choses... je suis en plein dans cette période de doutes, d'angoisses de me demander ce que je ne fais pas bien dès qu'il hurle... alors je comprends vraiment !!!
belle journée ;-)

Aurelie Emmaman 20/06/2015 21:01

Ces doutes ont duré chez moi pendant un moment. Puis un jour j'ai arrêté de vouloir perte une mère parfaite. Quand les gens demandaient "mais pourquoi elle pleure?" je répondais que je n'en savais rien!

Paroles de Bébé 18/06/2015 10:38

c'est rigolo (ou pas!) : je lis ton article et je retrouve Maman Chérie à 100% dans ce que tu dis... la même détresse, le même sentiment qu'elle n'allait jamais y arriver, les premiers mois, la même impression qu'elle était la seule à côté de la plaque ! merci de dire les choses comme elles sont et d'aider les nouvelles mamans à se sentir moins seules !

Aurelie Emmaman 20/06/2015 21:00

Ce n'est pas évident de devenir maman!

diamanta0801 18/06/2015 08:44

Tu as très bien dit les choses & je pense que devenir mère pour la première fois, c'est vraiment un bouleversement, faut parvenir à trouver sa place, et aussi prendre du temps pour soi...J'ai connu le même bébé que toi X2 ! Parce que malheureusement, mon deuxième enfant souffre des mêmes maux en pire... 8mois et toujours des RGO impressionnants, malgré la diversification, elle ne fait que ça... :(

Aurelie Emmaman 20/06/2015 20:59

On ne peut pas être une mère parfaite, puis tout les bébés sont différents. C'est tout un apprentissage. Ta pauvre chérie doit avoir mal :-/ Je te donne tout mon soutien.
Biz