"Tout va bien" où l'importance des mots

Publié le par AurelieEmmaman

De manière générale, je suis plutôt stressée ou angoissée. J'aime tout controler et lorsque quelque chose m'échappe, c'est la panique. Je n'aime pas non plus les conflits, j'aime lorsque tout roule. Quand tout va bien, je vais bien.  

Pour ma première grossesse, j'étais très angoissée et c'est, je pense, ce qui a contribué au fait que j'ai mal vécu ma grossesse. En fait, je n'ai pas vraiment profité. J'étais grosse, j'avais mal. Ce sont les deux choseq que je retiens aujourd'hui. 

Les trois premiers mois, c'était l'enfer. L'attente de l'échographie, la peur de la fausse couche. "Et s'il n'y avait pas de bébé?", "et si tout s'était arrété?", et si...

Vivre la grossesse une seconde fois me permets de ne pas reproduire ce que j'ai mal vécu, parce qu'avec le recul de ces trois dernières années, j'ai pu réfléchir sur ce qui m'avait fait souffrir. 

Nous avons vu Ti Bouchon lors de la première échographie le 2 avril. Tout s'est bien passé, la sage femme était sympa comme la première fois. J'en ressors un peu décue malgré tout. 

J'aurais aimé entendre certaines choses, des choses simples au lieu du vocabulaire médical

Elle aurait pu simplement dire "tout va bien", votre bébé est en bonne santé. "Il est parfait". Au lieu de ça, j'ai eu le droit à "il est plus petit que prévu, la date de début de grossesse ne correspond pas avec le début des dernières rêgles" et "je ne peux pas prendre toutes les mesures".

J'ai eu le droit à une échographie plus longue car endovaginale (excusez le détail). Il a fallut essayer de faire bouger ce petit bébé en appuyant, je suis ressortie en ayant mal au ventre. Bref, rien de bien joyeux. J'avais vu mon bébé, c'était le principal mais je ne comprends pas ce manque d'explication simple pour RASSURER. 

J'aurais juste aimé qu'elle me dise "tout va bien". 

Moi qui aime avoir ce controle sur les choses, ça ne m'enchante pas. La seule chose qui me rassure maintenant, c'est de sentir ce petit être qui bouge.

"Tout va bien" où l'importance des mots

Commenter cet article

mum_family 10/05/2015 22:38

Je te comprend tellement !
Il m'est arrivé la meme chose il y a peu à ma première écho. Un blanc interminable, l'echographe qui dit pas un mot pendant 10min et m appui sur le ventre pour mieux voir... Au final pareil que toi j ai eu droit a l echo endovaginale super désagréable et tout ca pour enfin me dire qu'il etait petit donc debut de grossesse plus tard que prévu et qu'il galérait à mesurer la clarté nucale. Enfin bref il m'a stressé a ne pas parler alors qu'un simple "tout va bien" m'aurai rassuré de suite

Maristochat Bellemam 04/05/2015 16:48

J'ai ressenti la même chose pour mon fils. On t'examine longuement mais on te rassure peu, c'est dommage...

laura 04/05/2015 09:09

Courage ... ils ont du mal parfois à être empathiques...
Mon gyneco est plutôt sympa mais si on ne demande pas il ne va pas entrer dans de grandes explications.
Mais je le préfère lui à ceux de l'hôpital qui eux sont froids, ne montre pas l'écho, ne t'explique rien comme si tu n'étais qu'un objet..

J'espère que cette grossesse se passera à merveille et vous aurez bientôt un superbe petit être à cajoler <3