Je suis monitrice auto école et pourtant... j'ai peur sur la route

Publié le par AurelieEmmaman

Avec mademoiselle Emma, nous prenons la route samedi 16 août, week end chargé sur les routes pour aller chez mes parents. Elle y passera une semaine.

La voiture est chargée, elle est contente de partir. Moi j'appréhende. J'ai toujours cette petite boule au ventre quand je prends cette route. Trois heures, c'est long pour un enfant. Les trajets ne se passaient pas forcément bien avant. Je me demande comment sera ma fille. Chouineuse? Pénible? En sachant que je ne peux me tourner, que je ne peux pas la regarder et qu'elle me sollicite beaucoup en voiture.

C'est parti! Je prends le péage à 10 minutes de chez moi, pratique! Au bout de 20 minutes, premier bouchon!

C'est LE moment que je déteste, l'arrivée sur le bouchon. Je ne vois pas bien ce qui se passe, pas prévenue à l'avance par un affichage sur la route ni à la radio. J'allume les feux de détresse. Oui parce que c'est ce qu'il faut faire quand on est le dernier de la file. Je regarde derrière, des voitures arrivent mais ne mettent pas les leurs!

Pourtant c'est super important pour prévenir que quelque chose d'exceptionnel se passe devant.

J'ai dans la tête les images de carambolages que nous montrons en salle de code, ces statistiques. Je sais trop bien ce qui peut se passer. Une fois prise dans la lenteur de l'avancée, ça va mieux, vivement que je bifurque!

Avant de bifurquer, je vois une voiture arrêtée sur la bande d'arrêt d'urgence. Je ne vois pas bien si la voiture est en panne. J'arrive à la hauteur de la voiture et là, je vois la mère de famille les mains sur les hanches, regardant ses deux grands garçons faire pipi sur le bas côté.

Quoi?! Bande d'arrêt d'urgence c'est pour une urgence il me semble, pas pour un arrêt pipi. Et s'il y a un accident, les secours passent par la. Je me demande ce que ces gens ont dans la tête. Le ralentissement a duré 20 minutes, ils auraient pu s'arrêter plus tôt si l'envie était là, si elle n'était pas là, j'ai du mal à croire qu'ils n'auraient pas pu se retenir 20 minutes.

Je continue mon périple en regardant le comportement des autres sur la route, le type avec sa grosse berline allemande qui vient me coller parce que je ne me rabats pas assez vite, celui qui déboite à 5 mètres de moi pour doubler la caravane qu'il n'a pas du tout anticipé, celui qui me dépasse pour ensuite ralentir alors qu'il n'y a rien devant.

J'ai beau être tout les jours sur la route pendant 9 ou 10 heures, je ne m'habituerais jamais à tout ces comportements dangereux. On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres jusqu'au jour ou ça nous arrive, à nous. Avec Emma dans la voiture, je suis encore plus vigilante.

 

Je suis monitrice auto école et pourtant... j'ai peur sur la route
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans En vrac

Commenter cet article

Luciole 22/08/2014 15:15

tu fais écho à un article que j'avais écrit avec ma peur de la route et plus particulièrement de l'autoroute...

AurelieEmmaman 22/08/2014 19:34

Ah je ne l'ai pas lu. Tu peux me mettre le lien que j'aille voir ça?

Fofie 21/08/2014 10:56

Comme je te comprends... Je suis chauffeur taxi, le c*l toujours dans une bagnole. Et pourtant, je flippe à chaque fois que je croise quelqu'un ou qu'un fou furieux me double, avant un virage !

AurelieEmmaman 21/08/2014 11:35

On voit de tout!

Petite-Mam 20/08/2014 09:00

&& même étant monitrice tu peux avoir peur de la route... Au fond, elle est dangereuse, même si nous, nous faisons attention, les autres ne sont pas toujours prudent ! Heureusement, tout s'est bien passé !!

AurelieEmmaman 21/08/2014 11:35

oui nous sommes bien arrivés et je suis bien rentrés, ouf!