"La tienne n'était pas comme ça?"

Publié le par AurelieEmmaman

Non ma fille n'était pas un de ces bébés que l'on pose sans pleurer.

Elle n'était pas un de ses bébés au visage reposé qui dort lorsqu'il est repu. Cinq minutes c'était le maximum, elle se réveillait en sursaut, les poings en l'air comme si un insecte l’avait piqué. Rare sont les fois où elle s'endormait sur son biberon parce qu'elle avait mal en buvant et que la seule chose qui la soulageait à ce moment là c'était boire ce lait. Elle buvait goulument ce lait qui pourtant la faisait souffrir. Rares sont les fois où elle s'endormait sur moi tranquille et paisible, à vrai dire elle ne dormait pas beaucoup. Dormir voulait dire être allongé, cette position lui était difficile, elle l'a faisait souffrir.

Ma fille était un de ses bébés qui ne se calmait que dans l'écharpe, cette écharpe que j'ai adorée parce qu'elle nous a sauvé. Sauvé d'heures de hurlement, sauvé toutes les deux. J’ai cru devenir folle. Je ne la quittais plus mon écharpe, jusqu'à ce qu'on trouve ce qui faisait souffrir mon bébé. Des après-midi entière dans l'écharpe. J’avais l’impression de pouvoir faire plein de choses alors que mes mouvements étaient limités, je ne voulais pas la réveiller.

Non ma fille n'était pas de ces bébés que l'on amène n'importe où sans soucis, qui dort n'importe où.

Ma fille était dérangée par le bruit pour dormir. On a beau dire qu'il faut habituer un bébé au bruit, ça ne marche pas à tous les coups. Ça n'a pas marché pour la notre.

Mon bébé n'allait pas bien et c'est pour ça qu'il n'est pas comme le tien.

"La tienne n'était pas comme ça?"

Cette phrase anodine s’est heurtée contre moi brutalement, je me suis remémoré tout ça.

On ne peut pas imaginer vivre ça parce que peu le dise. Moi même je n'imaginais pas ça. RGO/IPLV/APLV autant de mots dont j'ignorais l'existence.

Je suis jalouse de ton bébé calme, je suis jalouse je le sais, je suis jalouse de ce bonheur que tu peux ressentir lorsque tu as ton bébé qui dort sur toi.

Tu ne peux pas imaginer à quel point se sentir impuissante face aux pleurs de son bébé peut faire mal, j'avais mal pour elle, mal aux tripes, mal de la savoir mal.

J'en suis à me demander si je serais capable de revivre ça à nouveau, avoir un deuxième bébé c'est avoir cette petite phrase dans la tête "et si il est pareil?".

Vivre le R.G.O encore, en serais-je capable?

                                                     

http://www.emmaman.fr

http://www.emmaman.fr

Publié dans Ma vie de maman

Commenter cet article

mondomisiladore 05/05/2014 19:57

ma fille ne s'est jamais endormie sur un biberon peut etre cela arrivera til plus tard mais j'en doute!! elle n'est pas le bébé le plus facile du monde mais c'est la mienne ^^ pareil elle ne se calmait que dans mon porte bébé lool elle nous a fait la misère et elle continue en ne voulant pas prendre le biberon chez la nounou !! ^^

Princesse Aela 22/04/2014 21:48

Bonsoir,
je n'est pas le courage de lire tout les commentaires donc on te l'à peut être déjà dit.
Mon grand à fait des RGO, non douloureux donc ce n'étais pas la même chose. Se que je voulais te dire c'est que mon deuxième lui en à fait beaucoup moins! Un peut mais rien de méchant. Je pouvais le bouger après la tétée sans qu'il régurgite tout!
J'ai fait la même chose et mes 4 frères et sœurs aussi. J'étais la pire et le dernier le mieux donc tu vois ça peut s'arranger.

Aurélie emmaman 22/04/2014 22:09

Le truc c'est que moi j'avais aussi des problèmes avec le lait. Alors ça peut être génétique aussi. Le papa, aucun soucis de ce côté la

Princesse Aela 22/04/2014 21:59

je ne vais pas te rassurer là mais on en avait parlé avec la pédiatre des enfants qui connait bien tout ça et elle m'a dit que c'était génétique. Je me doute que ça ne rassure pas. Par contre APLV et IPLV je ne pense pas que ça le soit.

AurelieEmmaman 22/04/2014 21:54

Merci pour ton commentaire, ça ouvre la porte à autre choses, et puis on ne peut pas savoir à l'avance. Aucune maman n'est venue me dire que son second n'avait pas de RGO, je regrette d'ailleurs. Au plaisir de te revoir sur le blog :)

alice 22/04/2014 20:54

J'aurai également pu écrire ce texte mot pour mot, sauf que jamais aucun diagnostic n'a été posé, car jamais prise au sérieux. Qu'est ce que j'ai pu jalouser les bébés calmes qui faisaient leurs nuits ou juste une sieste de plus de 10 minutes :D. J'ai du faire le deuil de tout ces moments que je pensais partager avec mon fils, car il était toujours en crise. Aujourd'hui à presque 3 ans, il est toujours aussi épuisant (pour d'autres raisons) et même si l'envie d'un deuxième est là, je n'ose pas franchir le cap de peur de ne pas avoir la force mentale de revivre ça.

AurelieEmmaman 22/04/2014 21:14

J'ai du batailler pour être prise au sérieux, mon médecin ne me croyait pas. C'est un passage aux urgences qui nous a permis d'améliorer son état.
Ma fille est épuisante aussi, une petite tornade avec un sacré caractère. Je pense qu'il faut laisser le temps faire son œuvre, pour apaiser notre histoire et voir l'arrivée d'un autre bébé plus sereinement.
Merci d'être passée, merci pour ton commentaire qui m'a beaucoup touché.

Cathy 22/04/2014 18:06

Je vous retrouve dans chaque moment que vous décriviez, des cris, des points serrés, de la seule écharpe comme salut (heureusement que je n'étais pas sectaire anti-portage !), de ne pouvoir aller chez les autres par crainte des pleurs de bébé et des réflexions des autres. Et plus je lis et plus je crois qu'il y a plus que le montrent nombre de mamans, des bébés comme les notres, qui souffrent (non ils ne sont pas capricieux), qui sont angoissés (non ils ne sont pas fusionnels), qui rendent, il faut l'avouer, nos premiers mois de maman très difficiles (non nous ne sommes pas des malades psy). Vous n'êtes pas seule, ni pour la question du 2e. Je n'ai pas honte de dire que parmi ce qui me fait hésiter, c'est cela. Et on me répond que le monde s'éteindrait avec des parents comme nous. Et je les emm.... ! Bon courage et beaucoup de beaux soleils à venir

AurelieEmmaman 22/04/2014 21:11

Tu as trouvé les bons mots aussi et je te remercie pour ça. Ça fait du bien de lire ça.
Et je vois que les gens sont encore capable de juger (cf. la fin de ton commentaire) sans la voir vécu.
Au plaisir de te revoir sur le blog.

Heyloodiie 22/04/2014 14:17

je ne sais pas ce que signifie tous ces sigles (RGO, IPLV, APLV) mais tous les bébés ne sont pas atteints de ça, il faut pas que tu penses a ça selon moi si tu veux un second bébé parce que ça va te couper dans ton envie, alors qu'au fond ce bébé 2 tu dois le désirer. Puis somme tu dis maintenant tu sais ce que c'est et dès les premiers signes tu sauras si ton deuxième enfant a la même chose qu'Emma ou non.

AurelieEmmaman 22/04/2014 21:08

Je sais que je devrais faire travail sur moi quand bebe 2 viendra...
Merci pour ton soutien :)

La vie en Tisanie 22/04/2014 13:58

Mon aînée avait un RGO, traité quand elle a eu 2 mois. Très vite, elle est devenue un autre bébé. Du coup, pour ma seconde, j'ai été attentive aux moindre signe. J'ai évité les PLV pour moi le temps de l'allaitement, par précaution. Elle n'a pas eu de RGO. Elle n'a pas souffert comme sa soeur a pu souffrir. (et pourtant je ne pouvais pas non plus la poser ;))

AurelieEmmaman 22/04/2014 21:07

Merci pour ton témoignage et ton expérience, ça me rassure dans un sens. Au plaisir de te revoir sur le blog.

sophie-mum 22/04/2014 12:47

oui tu en serais capable si tu dois revivre ça mais tu serais plus une fois de plus sereine que pour emma.
joli article

AurelieEmmaman 22/04/2014 21:06

Merci :)
Je pense être capable mais je m'attends à des moments durs si c'est la même chose...

lilou 22/04/2014 12:15

Comme je me reconnais ans cet article. Mon petit garçon de 2ans a eu un RGO. Il a toujours un sommeil perturbé et je suis certaine que la cause est due au RGO. A chaque fois où il a était réveillé en s'étouffant à cause des reflux.
Et en effet l'envie d'un deuxième est perturbé par cette appréhension de revivre cela...

Pasquunemère 22/04/2014 10:02

J'aurais pu écrire cet article!
IPLV, APLV, autant de mots que je viens de découvrir récemment alors que mon fils était âgé de 11 mois. 11 mois de galère, à traiter les symptômes indépendamment les uns des autres (RGO, troubles intestinaux et autres) alors qu'en fait il s'agissait de ce fichu lait! Tant de souffrance pour mon p'tit homme... Tant d'impuissance pour nous parents...
Je te comprends tellement. L'envie d'un deuxième enfant est là mais une telle appréhension de la façon dont cela risque de se passer...
Je t'envoie tout mon courage...

Pasquunemère 22/04/2014 10:15

Oui nous aussi on a changé de lait et depuis c'est nettement mieux. Je ne suis pas sûre que l'on puisse faire quoique ce soit pour éviter l'IPLV.
Mais comme tu dis, notre arme maintenant c'est notre connaissance de l'allergie. Nous serons sans doute beaucoup plus vigilantes sur les éventuels symptômes...

Aurélie Emmaman 22/04/2014 10:11

Merci. Bon après je me dis qu'en ayant connu ça une fois, je saurais comment faire. Du coup plein de questions résultent de ça...Et je me demande même comment faire -enceinte- pour éviter que mon bébé soit IPLV.
Courage pour ton ptit bout!
Emma a changé de lait et c'était beaucoup mieux.

Maude 22/04/2014 09:10

Ma fille de deux ans etait pareil et je suis en train de revivre la même chose avec mon bb de trois mois...

Aurélie Emmaman 22/04/2014 10:07

Tu te posais la question lorsque tu as voulu ton deuxième bébé? En étant enceinte?