Ce silence qui me pèse

Publié le par AurelieEmmaman

Ce que j’aime dans mon métier c’est pouvoir discuter avec plein de gens. Malheureusement en ce moment, ce n’est pas trop ça. Cet été, les élèves avec qui j’échangeais beaucoup ont eu leur permis, c’est bien pour eux mais ça laisse un vide. J’ai un petit cœur tout mou moi. Ce qui est agréable, c’est donner une leçon en discutant de nos vies, de ce qu’on aime, de ce qui nous énerve. Et je ne sais pas pourquoi, depuis cette période je ne retrouve pas ça. Je n’ai plus cette relation avec mes élèves. Il y a surement des raisons à cela.

Je ne sais pas pourquoi cette barrière est là, pourquoi ils n’osent pas parler. On peut parler de tout et de rien, on n’est pas obligé d’aborder des sujets trop personnels, juste discuter parce que c’est plus sympa.

Mes élèves me voient peut être simplement comme une « prof », je leur apprends des choses, comme à l’école, donc une certaine distance s’installe. Pourtant je ne demande que ça, mais ils n’osent pas.

Je m’ennuie, je me lasse, je n’ai plus cet engouement. Je n’ai plus cette relation particulière que j’avais avec certains et certaines.

Je suis vraiment touché par ça. Ils n’osent pas parler.

Parfois c’est plutôt le bureau des pleurs, c’est le lieu de confession, comme cette jeune fille qui m’a parlé de son viol, cette fille dont le père conduit en étant fortement alcoolisé, ce type qui s’est fait agressé pour une cigarette. Et moi, j’entends ça, j’absorbe tous ces problèmes, toutes ces choses tristes m’atteignent et me touchent. J’aimerai aussi avoir des conversations futiles, joyeuses, sans prise de tête. Est-ce trop demander ?

Je ne compte pas le nombre d’élève qui n’osent même pas répondre à mes questions. Ils regardent leur volant, ne répondent pas.

Samedi, je répétais pendant 30minutes à une élève de ne pas relâcher son frein, 30 minutes à lui dire en vain pour qu’à la fin de la leçon elle me dise avoir eu un accident de voiture avec sa maman, et qu’elle a peur de freiner à cause ça. Ca devient grave. Pourquoi ne parlent-ils pas ? Bien sur je me remets en questions, j’essaye de lancer des sujets de conversation mais aucune réponse, rien.

Est-ce la génération qui veut ça ? Je ne suis pas une machine, je suis un être humain et parler dans le vide m’épuise.

Ce silence qui me pèse

Publié dans Chronique de monitrice

Commenter cet article

Emma 21/10/2016 17:36

Salut AurelieEmmaman,

Je vois que le post date depuis belle lurette, mais je veux laisser quand même un commentaire au cas où un autre enseignant de la conduite venait à consulter cette page.

Moi non plus je ne discute quasi jamais avec mon moniteur, si ce n'est que pour lui répondre "oui" et "non". Il ne faut pas être offensé par ce comportement et douter de toi pour autant.

Si je refuse toute forme de conversation, c'est simplement parce que j'estime que le cadre de la conduite s'y prête très mal...J'ai par ailleurs déjà tenté à mes premières heures de discuter avec mon moniteur, mais c'était gênant, on était à chaque fois entrecoupé de "tourne à droite", "mets ton cligno", "ralentis", "non tu t'es trompé là ! ". Je trouve ça vraiment perturbant, et du coup, cela ne donne pas vraiment envie de continuer à engager une conversation :/
Sans compter que j'étais incapable de faire 2 choses à la fois, donc c'était la catastrophe à chaque fois que j'essayais de suivre la conversation !

Donc voilà, tout ça pour te dire qu'il est possible que tes élèves éprouvent les mêmes sentiments que les miens : tu ne dois pas les en vouloir car cela me semble légitime.
En espérant avoir pu répondre à quelques une de tes interrogations ;)

Elodie 15/12/2014 17:51

Ma monitrice et moi parlent de tout et de rien - boulot, films, etc. Nous sommes deux personnes très différente. j'ai 24 ans et j'habite Londres. Elle a la cinquantaine, 2 enfants et un mari. Et pourtant, j'adore nos échanges. Peut-être parce que ça la "démystifie" dans un sens et donc, je suis capable d'oublier cette relation prof / élève et à valuer son opinion sans craindre la remarque. Je respecte son savoir bien sûr, mais je sais que non, elle n'essaie pas de me "saquer". Elle m'apprend, c'est tout. Peut-être aussi parce qu'à 24 ans, je n'avais jamais été derrière un volant et être capable de parler de tout et de rien, ça relaxe. Peut-être que tes élèves n'ont pas encore compris ça? Ce billet est plutôt vieux alors j'espère que tu as retrouvé le sourire depuis. Je passe mon permis demain matin et malgré le fait que je veux ce fichu bout de papier de tout mon coeur, je serai triste de laisser ma monitrice derrière moi.

Elodie 15/12/2014 17:52

parlont* Sacré clavier français! Ha!

isaric 02/06/2014 11:56

Moi c'est l'inverse, je suis en train de passer mon permis et mon moniteur ne parle jamais, limite si je ne dois pas deviner par moment ce que je dois faire lol……le pire les leçons de deux heures, je m'ennuyais ferme et vu mon mal a conduire je vais avoir le droit a encore longtemps aux leçons silencieux. j'ai été une fois en leçons avec un autre moniteur et le fait de parler de tout et de rien meme de la conduite m'a beaucoup détendue et ma conduite s'est ressentie……..

isaric 05/06/2014 18:09

oups "remotive"

isaric 05/06/2014 18:09

oui mais ça fini souvent a plat mdr, une fois j'ai pas compris il s'est mis a parlé presque toute l'heure….. mais me reste encore grand max 10h, je devrais y survivre lol. il est gentil mais trop exigent avec ses élèves, il veut qu'on le reussise ce fameux permis. le hic c'est que le fait d'être exigent ben on a l'impression de ne jamais évolué ou même de n'être jamais bon. Mais bon je me émotive et ça va passer.

AurelieEmmaman 03/06/2014 13:44

Ça fait du bien de parler! Et as tu essayé de lancer une conversation?

Cleophis 12/03/2014 10:57

Il y a le caractère qui joue aussi. Je ne me souviens pas avoir raconté ma vie à mon moniteur d'auto-école et ça ne m'étonne pas parce que je ne suis pas du genre à raconter ma vie. (sauf sur le net lol)

sophie-mum 11/03/2014 08:56

n'en veut pas a tes élèves, certains dont tu parles ne doivent pas avoir une vie simple.
Pour la fille qui a eu un accident en voiture là tu peux l'aider à la détendre en parlant de son soucis de freinage et de la vie en général ou musique etc
peux etre que tu as des élèves assez timides aussi

Meenah 10/03/2014 22:11

Assez curieux comme attitude mais comme tu dis ils doivent te voir juste comme une prof ...
Moi qui suis ultra bavarde j'aurais eu du mal de ne parler que de conduite ... !

nora 10/03/2014 21:15

Bonsoir,il faut pas en vouloir à vos élèves. Moi-même j'apprends à conduire et je ne discute pas avec le moniteur sauf sur la conduite car je me déconcentre facilement. Il y a tellement de choses à faire attention quand on débute la conduite, même après 50h que je ne peux pas aussi suivre une conversation,surtout qu'il faut être très rigoureux car l'examen est assez dur. Ce qu'il faut te dire peut-être est que tu es avant tout prof et si tu peux discuter, ce sera un plus. C'est comme un peu l'ambiance au travail pour tout le monde.

Aurelie emmaman 10/03/2014 21:37

Merci pour votre commentaire. Il y a parler et parler. Bien sur discuter tout le temps perturbe, mais de temps en temps ça ne fait pas de mal et ca ne m'empêche pas d'être carrée dans mon travail. C'est un métier de contact, de relationnel et je regrette l'attitude de certains de se fermer comme une huître...

Petite-Mam 10/03/2014 08:26

Je me souviens, quand je passais mon permis, j'avais deux moniteurs différents, et on discutait de tout et de rien... ça détendais pas mal en plus !
Tu dis que l'été ils bavardaient beaucoup, et en ce moment non, peut être l'effet de l'été (soleil, vent chaud, vitamine D, etc..) détendais les élèves.. Je ne sais pas, je donne un avis !! :/ Mais ne te remet pas en question, ce n'est pas toi... Discutes avec eux, et s'ils ne répondent pas trop, tampis...

Aurelie emmaman 10/03/2014 21:40

En plus ils savent que je ne suis pas leur copine, je leur apprends a conduire mais être scolaire tout le temps, non...
Je peux même dire " on va prendre direction telle ou telle ville, tu vois ou c'est?" Pas de réponse. C'est dans ce cas la que je désespère.