Quand les parents ne montrent pas le bon exemple

Publié le par AurelieEmmaman

Samedi en fin d’après midi, je récupère Emma. La nounou me l’amène parfois à la sortie du boulot, c’est sur son chemin et ça m’évite d ‘aller chez elle. Je rentre directement à la maison. Je la prends dans mes bras. Elle prononce quelques mots -où du moins essaye- et je crois entendre un mot étrange. Je regarde la nounou, elle ne relève pas. Elle n’a peut être pas entendu ou simplement pas fait attention. On discute quelques minutes, j’aime bien savoir comment s’est passé la journée, nous retournons chacune dans notre voiture.

« Bon week-end, à lundi »

Ca y est, nous sommes rentrés. Le mot réapparait, je tends l’oreille de plus en plus. Je ne peux pas croire qu’elle prononce ce mot, elle qui dit à peine 10 mots, ce n’est pas possible que celui-ci se retrouve dans son vocabulaire.

A 22 mois, presque 23, Emma dit « papa, maman, chat, ça, là, non, mais non, tiens, doudou, manger » et d’autres mots baragouinés dans sa propre langue que nous ne comprenons pas. Elle se débrouille de mieux en mieux, dit même « ci-ci » pour merci. Nous en sommes fièresEt voilà que ce mot, ce vilain mot apparaît dans son vocabulaire. Ce sont les adultes qui sont responsables, c’est forcément un mot qu’elle a entendu, à plusieurs reprises, c’est obligé sinon elle ne l’aurait pas retenu. Et nous, nous ne nous apercevons pas que nous le disons aussi souvent.

A 22 mois, presque 23, Emma dit « putain ». Elle dit ce mot parce qu’elle l’a entendu, il nous échappe parfois. C’est peut être chez la nounou qu’elle l’a entendu, elle est maman, son grand ado le dit.

Le dimanche, j’étais déconcertée, je ne savais pas comment réagir. Je pensais à tous ces conseils qu’on entend, qu’on lit. J’ai essayé de ne pas relever, je l’ai ignoré mais au bout d’un moment, je ne pouvais plus faire comme si je n’entendais pas. Le papa, lui, n’avait pas compris le mot, elle le disait pourtant au « bon moment». Elle fait tomber un objet « oh putaaain ». Incroyable ! Finalement, nous avons décidé de ne pas ignorer ce mot et de la reprendre à chaque fois (l’ignorance n’aillant aucun résultat). On se met à sa hauteur en levant le doigt :

« Non on ne dit pas ça c’est un gros mot, il ne faut pas le dire ».

Je vois la nounou le lundi matin, lui en touche deux mots, elle est étonnée mais me dit qu’elle fera attention. Le soir arrive, je lui demande si elle l’a dit. Bien sur que oui ! Elle l’a reprise comme nous le faisons, le mot est moins présent au fil des jours. Ca semble porter ses fruits. 

On se maitrise en remplaçant le mot tabous par un autre en espérant qu’elle en fasse de même. 

Quand les parents ne montrent pas le bon exemple
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Ma fille

Commenter cet article

Maman Joker 17/02/2014 22:54

Ici, depuis le début de ma grossesse nous faisons l'effort de réduire le nombre de gros mot dans notre vocabulaire. C'est pas une habitude facile à perdre, alors 9 mois n'était pas de trop. Mais j'ai remplacé ce gros mot, par un mot sortie de nul part : " Crotte de chouette" !! J'ai l'air fin au boulot, autant c'est bien de ne pas jurer, mais un bon vieux : crotte de chouette quand il n'y as plus de papier dans l'imprimante c'est la grande classe !!

Maëline 17/02/2014 22:12

On a eu droit aussi au "titain" à 2 ans et demi... On a repris, ça l'a amusée et elle a accentué (terrible two...). L'ignorance a davantage payé. Comme quoi selon les enfants... ;)
Depuis, j'ai changé mon vocabulaire, alors Mini il dit "pinaise" et "min"-ce (et moi j'ai l'air cruche au boulot ;)).

Ceci dit, une fois scolarisés, c'est vite l'enfer, mais ils savent très bien ce qui se dit, et ce qui ne doit pas se dire...

Meenah 17/02/2014 14:50

Ici c'est m*rde à 3 ans et demi et avec l'école ... bon courage !
Par contre si ce mot échappe de ma bouche mon fils me dit non maman on dit MINCE !!! ah ah ah !!

ninou 17/02/2014 14:48

ici je crois que comme beaucoup nous y avons eu le droit, de ce faite lui ayant dit que c'était pas beau nous avons nous même remplacé ce vilain mot par purée et punaise, du coup elle nous en a fait un mélange et maintenant nous avont le droit au puraise que je préfère largement au Put***.

Pinpin des bois 17/02/2014 14:47

Ici, l'ignorance a suffit (en plus de nous surveiller bien sûr) et quand l'école est arrivée avec son nouveau lot de grossièreté, j'ai trouvé le truc qui a coupé court à tout. ZE mot trop drôle, beaucoup plus drôle que tous les vilains mots des copains : Nigaudouille. Exit les "face de poubelle" et autre "tu pues du c*l". Ce mot de ma grand-mère nous a sauvé !!

AurelieEmmaman 17/02/2014 15:13

Oh super! J'adore ton mot!

la carne 17/02/2014 10:50

c'est une partie de l'éducation très dure pour moi. je suis grossière. Mes enfants connaissent donc pas mal de gros mots... mais n'en abusent pas... par contre, certains me choquent... et les enfants en apprennent à l'école qui ne sont pas de nous... des gros mots très insultants... et ça, je n'aime pas...

dbo 17/02/2014 10:24

haaaaa les gros mots... On est passés par là, par le m*rde aussi et une fois, par c*nnard. Alors heu... après un gros briefing, elle a compris que c'était pas beau et les fois où ces mots m'échappent, elle me dit "ho Maman, c'est pas ça, faut pas dire ça !"

sophie-mum 17/02/2014 10:12

ici je le sors elle le répète et s'amuse à nous dire maman on ne dit pas putain mais purée. ou tu as vu maman j'ai dit purée et pas putain. elle le dit que chez nous je pense et des gros mots elle en dira donc on n'est pas trop a cheval ici