Je vous déclare non coupable

Publié le par AurelieEmmaman

La culpabilité est un sentiment que j’ai redécouvert en devenant maman. Je l’ai surement ressenti avant, c’est même certain. C’est arrivé à tout le monde je pense, faire quelque chose que l’on regrette après, se sentir coupable. Tout le monde a vécu ça ? Je n’aurais pas dû manger cette boite de chocolat (oui la boite entière ça arrive lol).

En devant maman, on devient responsable d’une autre personne que soi-même. On doit protéger ce petit être coute que coute. On fait des choses, on essaye. Ce n’est pas une science exacte d’être parent. Alors forcément on se trompe, parfois on fait moins attention, notre vigilance baisse par moment. Bref, on ne peut pas être à 100% au top de la parentalité. Et heureusement !

Cette culpabilité peut nous ronger parfois, on se pose 1000 questions.

Le reflux de ma fille, je me suis posée cette question des dizaines de fois. Et si c’était de ma faute ? Et si c’était génétique ? C’est de moi qu’elle tient ça ? J'ai fait quelque chose qu'il ne fallait pas...

Maintenant, plus d’un an et demi je me pose moins de questions, je culpabilise moins, je fais au feeling. Mais n’empêche que…

Il m’arrive encore de me tromper, de laisser ma fille pleurer la nuit en espérant qu’elle se rendorme vite et de m’apercevoir qu’elle est fiévreuse le lendemain matin. Les réveils la nuit, c’est souvent mais elle se rendort seule, elle retrouve sa tétine et c’est reparti jusqu’au petit matin. Cette fois là, je me suis sentie mal. Je n’ai pas été attentive, je n’ai pas tenu mon rôle de maman. J’étais fatiguée et malade aussi, boulot le lendemain matin. Cela ne m’a pas empêché de me dire « mais merdeuh, j’aurais dû me lever, aller voir pourquoi elle pleurait». Puis la raison a repris le dessus, la réflexion aussi et la culpabilité est partie. Je ne suis pas une machine, j’ai mes faiblesses et je ne suis pas parfaite. Il m’arrive de me tromper, de faire mal mais ça fait parti de la vie de parent.

Alors oui, je me suis sentie coupable à certains moments, souvent dû au regard des autres, aux jugements des autres, je me suis sentie coupable de donner des petits pots à ma fille, coupable d’avoir fait un bébé RGO, coupable d’avoir une petite fille chouineuse, coupable même avant qu’elle soit là, coupable de vouloir accoucher plus tôt tellement les douleurs m’étaient dur à supporter, coupable d’avoir donner une tétine (bouh c'est maaaaal).

Chaque enfant est différent, chaque parent est différent, nous avançons en faisant de notre mieux, en essayant de donner le meilleur de nous même mais nous ne sommes pas infaillibles.

 

Je vous déclare non coupable
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Etre parent

Commenter cet article

lorene 01/01/2014 16:39

oh oui un sentiment que j ai et que je ressens souvent

Crevette d'ODouce 31/12/2013 17:17

Et heureusement que nous ne sommes pas infaillible. Bonne fin d'année à toi et ta famille. A très vite en 2014 sur la blogosphère.