Cette femme, ça aurait pu être moi

Publié le par AurelieEmmaman

Des mamans qui galèrent, il y en a pas mal.

Des mamans qui parlent de leurs galères, il y en a mais peu.  

Moi je fais partie des mamans qui ne cachent rien.      

Quand ça va je le dis et quand ça ne va pas aussi.

Ma fille est un ange quand elle n’est pas intenable.

 

La semaine dernière, j’ai assisté à une scène qui pourrait m’arriver, qui peut arriver à beaucoup de mamans et de papas. Je vous décris la scène. Cette semaine j’accompagnais mes élèves au permis, nous attendons l’inspectrice (qui tarde à venir) sur le parking. Nous étions la tout les 4 à attendre. Un voiture était garé à une place d’écart de la notre. Au bout de 10 minutes d’attente, nous voyons une maman venir vers la voiture avec une petite fille, je dirais d’environ 2 ans, une petite blondinette toute mignonne. La maman avait l’air fatiguée. Jusque là, rien de spécial. La maman ouvre la porte avant, range son sac, la petite attend sagement, on ne l’entend pas. Elle ouvre la porte arrière, j’aperçois le siège auto de la petite, celle-ci arrive à « escalader la voiture et monte à l’arrière. Je ne regarde plus. J’entends un cri puis des pleurs. Mes élèves regardent, se demandent ce qui se passe. Moi je sais, pas besoin de regarder. Mon 6ème sens de maman (si si ça existe) me fait dire que la fillette ne veut pas monter dans son siège.

La maman est donc resté au moins 15 minutes à essayer de mettre sa fille dans son siège et de l’attacher sauf qu’elle en avait décidé autrement.  Nous étions à coté, la maman n’osait pas hausser le ton. Peut être qu’un peu d’autorité aurait eu raison de la situation, j’en sais rien… Et mes élèves regardaient.  

Le regard des gens, quand on est parent, n’est pas facile à assumer. Il faut être fort mais avouons le, nos enfants sont parfois capable de nous faire devenir rouge de honte.

Je leur ai dit d’arrêter de regarder. Ce n’est pas un spectacle. Leur curiosité, je l’ai prise pour moi. Et si c’était moi cette maman. Et si ma fille me fait une scène devant tout le monde, je n’aimerai pas qu’on me fixe d’un regard accusateur. Pas de problème, je gère les crises et caprices de ma fille, mais je n’ai pas besoin du regard des autres.  Les jugements faciles je n’en veux pas.

 

 

source: http://www.bulles-de-neige.com/2012/12/des-kits-cadeaux-pour-les-jeunes-ou.html

source: http://www.bulles-de-neige.com/2012/12/des-kits-cadeaux-pour-les-jeunes-ou.html

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Etre parent

Commenter cet article

cli 21/10/2013 22:18

Cela aurait pu être moi aussi...j'ai eu plusieurs crises et même des frayeurs ou bêtises de ma fille à gérer devant des passants qui te regardent fixement. Tu le sais ce qu'ils pensent....La 1ère fois cela m'a tellement blessée, je n'en ai pas dormi de la nuit, à me dire qu'ils devaient tous penser que j'étais une mauvaise mère, que je ne savais pas m'occuper de mes enfants,...et j'ai décidé que cela ne se reproduirait plus. Alors maintenant il y a encore des crises et autres mais maintenant j'ai décidé d'assumer. Dans ses cas là je me répète que je suis une bonne mère et je n'en doute pas! Je gère le conflit comme je l'entends, le regard haut. Je ne sais pas si cela change ce que pensent mes autres, je ne sais pas si cela a changé leur regard, je ne les regarde plus et je sais que moi après je n'y pense plus!

cli 22/10/2013 21:35

J'en arrive parfois à me demander si les gens ont déjà eu ou vu des enfants!

Aurélie Emmaman 22/10/2013 10:00

Merci pour ton commentaire.
C'est fou quand même, un enfant a le droit de pleurer, de faire des caprices, ça fait parti de l'apprentissage! :-) On est de bonne mère, je me le dirais comme toi.